Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Jan 2021 | Trafic
 

Ils avaient tenté à deux reprises de dévaliser le CR Logista de Ludres (près de Nancy) l’année dernière (voir 11, 10, 9 et 6 juin 2020). Une affaire qui s’est conclue par l’interpellation de sept braqueurs présumés en Moselle et en région parisienne. 

Quatre d’entre eux ont été mises en examen et incarcérées, précise France Bleu.

•• C’est le Raid, l’unité d’élite de la police, qui s’est chargé de l’intervention en Moselle, en Seine-St-Denis et en Seine-et-Marne, le 19 janvier, avec l’appui des brigades de recherches et d’intervention de la police et d’un peloton d’intervention de la gendarmerie.

Des précautions nécessaires, selon le procureur de la République de Nancy, pour interpeller « en toute sécurité » les braqueurs qui présentaient apparemment de lourds antécédents judiciaires. Lors des perquisitions, les enquêteurs ont mis la main sur un magot de 60 000 euros ainsi que 2 armes, des téléphones et des cagoules.

•• Le premier épisode remonte au 31 janvier 2020.

Plusieurs individus avaient tenté de forcer les fourgons de livraisons stationnés devant le bâtiment du CR Logista de Ludres. L’arrivée de la BAC les avait forcés à prendre la fuite, sans leur butin : 94 cartons de cigarettes qui restent sur place.

•• Rebelote 4 mois plus tard : cette fois, les voleurs ont ligoté et bâillonné 5 salariés de l’entreprise. L’un des malfaiteurs les menaçant avec une arme, a asséné à deux d’entre eux des coups à la tête. Cinq personnes avaient été interpellées dans la foulée.

•• Enfin, quelques jours plus tard, l’alarme s’est déclenchée à nouveau au dépôt de Ludres.

Un véhicule suspect, stationné derrière l’établissement et phares éteints, est surpris par la police. Il est rattrapé après avoir foncé sur la voiture de la BAC. Il expliquera s’être arrêté là par hasard et avoir pris peur en voyant un véhicule sombre s’approcher …