Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Juil 2020 | Trafic
 

« C’est une bonne nouvelle », confirme Alain Sauvage (trésorier de la Confédération et président de la Fédération Est) dans L’Union. 

« Tout à fait » acquiesce Catherine Marcel (présidente des buralistes de Vosges et vice-présidente de la Confédération ) dans Vosges Matin, après le vote par l’Assemblée nationale des drastiques restrictions aux limites de transport de tabac par les particuliers ayant traversé les frontières  (de 4 cartouches à 1 cartouche / voir 9 et 10 juillet).

•• « Pendant le confinement et la fermeture des frontières , nous avons constaté une évolution énorme, surtout dans nos régions, proches du Luxembourg et de l’Allemagne  » poursuit-elle, « énorme, par rapport au volume que nous faisons habituellement. C’est plus de 40 à 50 %. Dans le Bas-Rhin, par exemple, des collègues ont fait plus de 100 % de chiffre d’affaires supplémentaire.

« La mise en place de la mesure pourrait se faire le 1er août. C’est à partir de ce moment-là, après l’été, que l’on pourra chiffrer les choses … ».

•• Philippe Coy est intervenu, ce 11 juillet, sur France Bleu Béarn et France Bleu Roussillon.

« C’est une mesure que la Confédération et tous les buralistes de France apprécient. Elle était demandée depuis l’ouverture des frontières car c’est un outil qui permettra aux forces de l’ordre de contrôler au mieux les importations de tabac par les particuliers. 

« C’est le confinement qui a enfin ouvert les yeux du Gouvernement. La fermeture des frontières a permis d’observer ce qu’était la réalité de la consommation du marché français avec des chiffres de progression de 71 % en Ariège ou de 49 % en Pyrénées-Atlantiques, par exemple. 

« C’est dans ce sens que nous avons alerté notre autorité de tutelle pour que des mesures d’ampleur soient prises. Et dans le cadre de la Relance, il fallait une mesure forte, impactante et immédiate puisqu’elle devrait être active dès le 1er août ».