Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Sep 2020 | Trafic
 

À Frisange comme à Dudelange, paradis luxembourgeois du tabac discount, les habitudes des fumeurs français semblent apparemment tenaces, malgré la nouvelle limitation des quantités autorisées (voir 31 juillet) …

Mais c’est plus compliqué que cela, à en croire un reportage du Républicain Lorrain.

•• Dans une station-service de le première bourgade, l’employée applique à la lettre la déclaration du ministre des Finances luxembourgeois (voir 30 août) : « c’est à vos risques et périls, Monsieur. Vous êtes libre de faire ce que vous voulez, du moins ici … ».

Pour un client, un Mosellan d’une trentaine d’années, le risque ne semble pas l’effrayer : « je prends mes trois cartouches d’un coup, comme chaque mois. Pourquoi changer mes habitudes ? La douane ne va pas tous nous contrôler », se rassure-t-il.

•• À Dudelange,  le volume total des ventes de cigarettes ne paraît pas troublé par ce nouveau seuil imposé en France : « franchement, je ne perçois pas trop de changement chez notre clientèle » observe le salarié d’un shop à tabac.

« Il y a bien quelques zélés qui ne vont pas plus loin qu’une cartouche. Mais la plupart travaillent au Lux, donc ils passent juste plus souvent en caisse ». Cette voie de contournement est empruntée par de nombreux consommateurs.

Prudent, un habitant de l’agglomération thionvilloise active ses « réseaux » amicaux pour s’approvisionner : « j’ai plein de potes qui bossent au Kirchberg. Je leur passe commande en début de semaine et lorsqu’ils ont un petit moment, ils m’achètent une cartouche au bureau de tabac de la gare. Là, j’en ai une petite dizaine en réserve … »

•• Ce qui n’empêche pas les équipes de la Douane de veiller  : « la lutte contre la contrebande de cigarettes a toujours été l’un de nos objectifs prioritaires. Et de notre point de vue, les frontaliers respectent la nouvelle réglementation. Le problème se pose pour ceux qui viennent de plus loin … » assure Philippe Sales, chef du Pôle Action économique de la Douane de Nancy.

L’amende est multiple, « … variable selon le profil du contrevenant. Le caractère récidiviste influe sur les droits de douane, tout comme la quantité de tabac importée. Mais pour répondre à la question : oui, nous sanctionnons au-delà du seuil fixé d’une cartouche par voyageur ».

•• Et de conclure sur des chiffres concrets : « nous avons saisi 3,6 tonnes de tabac depuis le 1er janvier pour 170 constatations, essentiellement en rapport avec le Luxembourg. C’est quasiment ce qu’on a fait sur l’ensemble de l’année précédente … ».