Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juil 2018 | Profession
 

Suite à la publication de la liste des bénéficiaires et des montants alloués par le Fonds de Lutte contre le tabac au titre de 2018 (voir Lmdt du 30 juin), Éric Sensi-Minautier (directeur des Affaires publiques et juridiques pour l’Europe de l’Ouest de British American Tobacco) a diffusé la déclaration suivante :

•• « L’Administration vient de décider de l’utilisation du Fonds de Lutte contre le tabac, et c’est encore une occasion manquée !

•• « Nous nous étonnons de l’absence totale d’actions pour le vapotage, dispositif pourtant plébiscité par les fumeurs souhaitant une alternative au tabac.

« C’est surprenant, quand on sait que la ministre Agnès Buzyn a récemment affirmé sa volonté de promouvoir « tout ce qui peut aider à arrêter de fumer » et a déclaré que le vapotage est « clairement moins toxique que le tabac (voir Lmdt du 1er juin).

« Alors que des fonds auraient pu être attribués à des recherches françaises publiques et au développement du vapotage, l’État passe ainsi une nouvelle fois à côté de la révolution du vapotage …

•• « British American Tobacco France espère toujours que l’État fasse preuve de davantage de pragmatisme et, à l’image du Royaume-Uni notamment, reconsidère la place du vapotage dans le dispositif de lutte contre le tabac. »