Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Avr 2018 | Profession
 

Deux sites de paris de la Française des jeux (FDJ), fdj.fr et Parions Sport, ont été bloqués de samedi matin à lundi après-midi par le groupe après des « anomalies d’affichage », a indiqué la société mardi à l’AFP (voir Lmdt du 16 avril).

Entre le début de l’incident vendredi soir et le blocage des sites décidé par la FDJ samedi, des clients ont rapporté avoir eu accès aux informations personnelles d’autres clients mais pas à leurs moyens de paiement, a précisé le groupe qui exclut tout piratage informatique.

La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) et l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) ont été informées, a dit le groupe.

•• « C’est un incident technique interne, il ne s’agit en aucune façon de quelconques faits extérieurs (…), à aucun moment les moyens de paiement en carte bleue n’ont été visibles », a indiqué la FDJ à l’AFP.

•• L’incident est intervenu à partir de 21h, vendredi soir, en raison d’une « surcharge de consultations et de prises de jeux », probablement liée au vendredi 13 (voir Lmdt du 14 avril).

« L’activité de l’ensemble des sites et applications a été suspendue dès que la Française des jeux a identifié les premières anomalies, samedi matin à 10h30 », a poursuivi la FDJ.

•• Sur l’accès à des informations personnelles d’autres utilisateurs (nom, adresse mail, numéro de téléphone par exemple) entre vendredi soir et samedi matin, la FDJ a confirmé avoir eu des « retours de clients dans ce sens ».

« Si ça a pu arriver, c’est du cas par cas », assure la société qui parle à ce stade de « problèmes d’anomalies d’affichage et de synchronisation de pages » dont la nature reste encore à préciser.

•• Le site fdj.fr et celui de Parions Sport, site de la FDJ dédié aux paris sportifs, ont été mis en maintenance de samedi matin jusqu’à leur rétablissement lundi à 15H30, selon un tweet de la société lundi.

•• Le manque à gagner n’est « aujourd’hui pas évalué » car ce n’est pas la priorité, selon la société qui s’est plutôt concentrée sur les « correctifs » à apporter.

•• Même si les joueurs n’ont pas pu parier en ligne sur le match de foot entre le PSG et Monaco en Ligue 1 dimanche soir, les pertes seront limitées, selon la FDJ, qui rappelle réaliser 90 % de son chiffre d’affaires avec son réseau physique, resté ouvert pendant le week-end.