Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Mai 2019 | International
 

Il y a une semaine, Silvi Listhaug, a été nommée ministre de la Santé du gouvernement de coalition norvégien. Cette jeune responsable du Parti du Progrès (libéral / conservateur, plutôt à droite) a déjà occupé des responsabilités ministérielles et elle est connue pour l’aspect clivant de certaines de ses prises de position.

Justement, elle vient de soulever la controverse en expliquant, à la radio nationale, sa conception de la liberté et du bien-être. Cela s’est passé le 6 mai. Jugez plutôt.

« La façon dont j’envisage la question de la Santé publique est très simple. Je ne compte pas incarner la police morale et je ne dirai pas aux gens comment ils doivent vivre leur vie.

« Mais je compte faciliter l’accès des citoyens à l’information afin qu’ils disposent d’une base pour faire leurs propres choix (…)

« Les gens devraient avoir le droit de fumer, de boire et de manger de la viande rouge autant qu’ils veulent. Les autorités peuvent vouloir les informer, mais je crois que les gens savent ce qui est bon pour eux et ne l’est pas.

« Beaucoup de fumeurs se sentent des parias. Ils ont presque le sentiment d’avoir à se cacher et je pense que c’est stupide. Même si fumer n’est pas bien parce que c’est nocif, les adultes ont à décider par eux-mêmes ».

C’est dit.