Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Nov 2018 | Observatoire
 

• 65 % des Français pensent que c’est le rôle des entreprises d’innover pour développer des produits visant à améliorer la santé publique.

• 92 % des Français estiment que les fumeurs adultes doivent être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette.

• 86% des Français estiment qu’encourager les fumeurs à adopter des produits moins risqués que la cigarette peut être un complément aux politiques de prévention et de cessation.

C’est ce qu’annonce Philip Morris France dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous. 

« Une enquête IPSOS menée dans 31 pays dont la France révèle que 83 % des Français pensent que l’innovation et la technologie ont un rôle à jouer en matière de santé publique et que le gouvernement devrait mieux informer les citoyens et davantage les orienter vers des alternatives à risques réduits. C’est particulièrement vrai en matière de tabagisme, 92 % des Français estimant que les fumeurs adultes doivent être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette.

•• « Les Français attendent des entreprises qu’elles innovent au service de la santé publique, et du gouvernement qu’il facilite l’accès à l’information et aux nouvelles technologies.

Alors qu’un Français sur deux seulement croit au discours des marques (50 % pour le secteur agroalimentaire, 48 % pour le tabac) et que 79 % d’entre eux se disent submergés par la quantité d’information qu’ils reçoivent tous les jours, le rôle qu’ils assignent au gouvernement est clair : leur permettre d’être mieux informés et d’avoir facilement accès aux innovations et technologies visant à améliorer la santé publique. D’autant que 83 % des Français pensent d’ailleurs que la technologie et l’innovation peuvent jouer un rôle « important » ou « très important » en matière de santé publique.

•• « 92 % des Français estiment que les fumeurs adultes doivent être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette.

En matière de santé publique, 65 % des Français eux trouvent que le gouvernement ne facilite pas suffisamment l’accès aux dernières innovations. Le tabac ne fait pas exception. Ils sont en effet 92% à défendre le droit des fumeurs adultes d’être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette et 90 % d’entre eux pensent qu’il est important de mettre à disposition des fumeurs intéressés de tels produits.

•• « Les Français veulent un gouvernement actif dans le domaine des alternatives à la cigarette76 % d’entre eux attendent du gouvernement qu’il crée les conditions pour que les fumeurs qui n’arrêtent pas de fumer adoptent de meilleures alternatives à la cigarette.

86 % d’entre eux pensent que les mesures encourageant les fumeurs à choisir des alternatives à risques réduits peuvent être complémentaires aux mesures de prévention et de cessation.

•• « Cette enquête de grande ampleur démontre une réelle attente des Français pour un meilleur accès à l’information concernant les produits à risques réduits par rapport à la cigarette » commente la présidente de Philip Morris France SAS, Jeanne Pollès (voir aussi Lmdt du 27 novembre). « La réglementation existante a été conçue pour la cigarette et n’est pas adaptée à ces nouveaux produits. Nous souhaitons pouvoir engager le dialogue avec les autorités publiques pour permettre aux fumeurs adultes de faire un choix éclairé basé sur des données scientifiques vérifiables ».

•• « Les résultats sont globalement très similaires dans les 31 pays sondés : 91 % des 31 000 citoyens interrogés souhaitent que les gouvernements et autorités publiques tiennent davantage compte des innovations et de la technologie en matière de santé publiques. Et 77 % d’entre eux pensent que les gouvernements devraient faire tout ce qu’ils peuvent pour encourager les fumeurs qui n’arrêtent pas de fumer à choisir des alternatives moins nocives, en complément de politiques de prévention et de cessation. »