Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Mar 2018 | Observatoire
 

Selon le dernier bilan annuel « Tableau de bord tabac » de l’OFDT (Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies), les ventes de traitements d’aide à l’arrêt ont progressé de plus de 28 % et le nombre de patients traités a dépassé les deux millions et demi de personnes en 2017 (pour la première fois depuis 2000).

Ces ventes semblent avoir profité de la mesure qui, en novembre 2016, a porté à 150 euros la prise en charge annuelle de l’Assurance maladie pour l’ensemble des fumeurs, précise le communiqué de l’OFDT.

•• La hausse est particulièrement nette pour les ventes de timbres transdermiques (+ 44,7 % en nombre de patients traités) et leur part de marché progresse à 39,3 % (34,9 % vs 2016).

Les ventes de Champix doublent par rapport à 2016, grâce au rétablissement en mai 2017 de son remboursement par la Sécurité sociale.

En revanche, même s’ils continuent de représenter plus de la moitié du marché (55 %), les substituts sous forme orale voient leur part baisser de 5 points par rapport à 2016. Les ventes de Zyban sont reparties à la baisse (0,3 % du marché français).

L’utilisation des inhaleurs augmente de 12,3 % (13 183 personnes traitées, soit 0,5 % du marché français).

•• De son côté, le recours au dispositif « Tabac info service » augmente nettement (+ 17 % pour la ligne téléphonique et + 11 % pour le site Internet). 48 659 appels en premier niveau traités en 2017 (+ 18,5 % par rapport à 2016) et 51 876 appels traités par des tabacologues (+ 15,4 %).

Le site Tabac Info Service a reçu 3 890 300 visites (+ 11 % vs 2016). L’application a été chargée 385 000 fois.

Cette impulsion reste dépendante – « mais pas que … » – des campagnes de prévention mise en œuvre par Santé Publique France : « Journée mondiale sans tabac » et deuxième édition du #MoisSansTabac en novembre (158 155 inscrits contre 180 000 en 2016).

•• Côté cigarette électronique, le communiqué de l’OFDT n’en parle pas et le dossier complet se contente d’un encadré « Le marché se structure autour d’un petit noyau de vapoteurs ».

Soit un rappel des données du Baromètre Santé 2016 (voir Lmdt du 30 mai 2017) avec 3,3 % d’utilisateurs chez les 15-75 ans (contre 5,9 % deux ans auparavant) et 2,5 % d’usagers quotidiens (contre 2,9 %).

Le nombre de boutiques spécialisées auraient progressé de + 5 % en 2017 pour s’établir à 2 614.