Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Jan 2014 | Institutions
 

Les péripéties de la Directive nous ont montré à quel point l’Europe de Bruxelles s’intéresse au sujet tabac. Bonne raison de suivre la désignation des têtes de liste aux élections européennes par les différentes formations politiques. Samedi dernier, le conseil national de l’UMP a désigné les siennes.

Ump européennesOn y retrouve deux euro-parlementaires sortants qui se sont toujours montrés proches des buralistes frontaliers : Alain Lamassoure (tête de liste sur la circonscription Ile-de-France) et Tokia Saïfi (numéro 2 sur le Nord-Ouest). Il en est de même pour Michèle Alliot-Marie (tête de liste sur le Sud-Ouest).

Brice Hortefeux (tête de liste sur le Massif Central-Centre) a toujours montré une vision raisonnable et équilibrée lors des discussions sur la Directive (voir Lemondedutabac des 14 mai et 29 janvier 2013).

Par contre, Françoise Grossetête (numéro 2 sur le Sud-Est) n’a jamais perdu une occasion de dénoncer la filière tabac (voir Lemondedutabac des 21 et 5 septembre).