Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Mar 2018 | Profession
 

Les 17 700 buralistes vendant effectivement des timbres postaux auront réalisé 176 millions d’euros avec cette activité, l’année dernière.

Soit une croissance de 2 % sur 2016. Alors que les timbres ont connu un recul de 6 % au niveau de la Poste globalement.

•• La diversification de l’offre avec le lancement de « produits festifs » y est pour quelque chose : comme le timbre à gratter qui, cependant, a moins marché que précédemment (160 000 carnets contre 203 000 / voir Lmdt du 26 janvier 2017). Insuffisances dans la communication, concède-t-on côté postal.

•• Mais la perspective de nette hausse des prix du timbre, en début de cette année, a dû, sans nul doute, jouer comme stimulant.

88 % de ce chiffre d’affaires correspond à des « Marianne » (31 % étant des « vertes »).