Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Juil 2018 | Profession
 

Trop tôt pour dresser le bilan des retombées exactes de cette Coupe du monde. Déjà, parce que nous sommes tout un pays à attendre l’issue du match de tout à l’heure.

Après, il y aura mille et une façons de soupeser les résultats économiques de ce « mois de BIB (Bonheur intérieur brut) » selon la charmante formule de certains chroniqueurs.

Mais déjà, quelques indications concernant plus particulièrement les buralistes :

•• Tout semble indiquer que cela cartonne pour les jeux. Avec 18 millions d’euros joués sur France-Belgique, la Française des Jeux a battu son record. Elle devrait largement dépasser son objectif de 200 millions d’enjeux sur la compétition, contre 190 millions en 2014 (voir Lmdt des 6 et 12 juillet ainsi que du 15 juin).

Reste à savoir en fonction de quelle ligne de crête se sont repartis les jeux validés en ligne ou dans le réseau physique.

Unibet et Winamax annoncent 100 000 nouveaux parieurs depuis le début du tournoi.

•• On ne connait pas encore les chiffres sur la consommation de bière dans les bar-tabacs. Avec, de surcroît, le beau temps. Mais le bond de + 25 % des achats de bière (par rapport à la même période de l’année dernière) est souvent avancé du côté des brasseurs. L’Euro 2016 n’avait suscité qu’un plus 10 %.

Selon les premiers chiffres de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), les bars-brasseries auraient connu un bond de 30 % de leur chiffre d’affaires. Soit « un pic très éphémère et relativement insignifiant sur l’année, au maximum de 1 à 2 % de hausse » nuance toutefois Laurent Lutse, président de la branche cafetiers.

•• Pas encore de retours précis sur la presse. Mais on ne se fait guère d’illusion. Cela fait déjà un petit moment que ce genre d’événement ne profite plus au papier comme ce fut un temps. En France comme en Croatie.