Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Juil 2018 | Profession
 

À la suite des déclarations de Philippe Coy sur le positionnement des buralistes en cas de légalisation du cannabis (voir Lmdt du 22 juillet), Martine Richard (président de la chambre syndicale des buralistes de l’Yonne et vice-présidente de la Confédération) s’est dit partante au micro de France Bleu Auxerre, ce 25 juillet.

« Les buralistes doivent se diversifier de plus en plus. Nous avons déjà l’alternative au tabac avec l’e-cigarette. Si c’est encadré et réglementé par le Gouvernement, éventuellement, le cannabis pourrait être un plus pour les buralistes qui le souhaitent.

« Dire que ce sera un jackpot, je n’aime pas trop ce terme. Si on peut aider les gens qui sont accros au cannabis qui est un peu vendu n’importe comment et pas réglementé …Pourquoi ne pas aider les gens avec un produit, contrôlé par les laboratoires ?

« Nous, ce qu’on demande, c’est que ce soit une activité réglementée par le Gouvernement ».