Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Mar 2018 | Institutions
 

Lors du Comité interministériel sur la Santé d’hier – où un plan en faveur des traitements de substitution a été présenté (voir Lmdt du 26 mars) – le premier ministre a déclaré (selon le compte rendu) : « le vrai ennemi est le tabac. Cela fait quinze ans que l’on tourne autour du pot.

« Désormais, votre médecin pourra prescrire des substituts nicotiniques et vous pourrez en obtenir le remboursement comme n’importe quel médicament. »

« On augmente le prix du paquet de cigarettes. Mais on facilite aussi l’accès aux traitements de substitution. Aux 6 millions de fumeurs qui veulent arrêter : c’est le moment de passer à l’acte. »

Comme pour la limitation à 80 kilomètres / heure, Édouard Philippe reste droit dans ses bottes et simple dans son message.

Simpliste, diront certains.

Quoiqu’il en soit, il faudra des résultats.