Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Mar 2018 | Trafic
 

Lors de sa conférence de presse, à l’occasion de la présentation des résultats 2017 de la Douane – en présence de Rodolphe Gintz et de Philippe Coy – (voir Lmdt de ce jour et du 12 mars), Gérald Darmanin est revenu à trois reprises sur le sujet tabac : 

•• « Le tabac, c’est le point noir de ces résultats. Je dis que ce sera une priorité cette année et jusqu’à la fin du quinquennat. 

« À la fin de cette semaine, je vais en Andorre et puis, plus tard, en Espagne et en Italie. Je suis déjà allé en Belgique …

« La lutte contre le tabagisme – avec le paquet à 10 euros – doit s’accompagner de la lutte contre les sources de tabac illicite. Avec la même intensité. Il n’y aura pas deux poids, deux mesures …

« La profession des buralistes, représentée par son président ici-même, ne le comprendrait pas. 

« J’insiste sur cet objectif de lutte contre tous les trafics de tabac pour cette année. »

•• « Il faut renforcer les contrôles de tabac illicite … mais aussi les sanctions. On va préparer cela dans le cadre d’un projet de loi fiscal que l’on va préparer avec les seuls habilités légalement à vendre du tabac : les buralistes. 

« Il faut se focaliser aussi sur l’augmentation de tous ces trafics en petite quantité, par Internet.

•• « Si nous ne menons pas cette politique de lutte et n’obtenions pas de meilleurs résultats, les buralistes, qui voient augmenter les prix du tabac qu’ils vendent, ne comprendraient pas. On doit respecter leur travail. »