Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Mar 2017 | E-cigarette
 

Ou la « cordée » est loin d’être au complet …

À la veille de la seconde édition du « Sommet de la Vape » (à Paris, le lundi 20 mars / voir Lmdt des 8 mars et 19 février), la Sovape et ses partenaires font le point, dans un communiqué, sur le programme définitif et les participants.

Avec une pointe d’amertume sur ceux qui manquent au rendez-vous « d’un dialogue productif et constructif sur la vape et son potentiel pour la réduction du fléau du tabagisme en France ». 

•• Sont donc confirmés, en principe

 Benoît Vallet, Directeur général de la Santé, qui participera au dernier débat sur les politiques de santé publique et proposera une mise en perspective dans le cadre de la conclusion qui sera assurée par Didier Jayle et Bertrand Dautzenberg.

 Le nouveau président de la Mildeca, Nicolas Prisse.

 Les spécialistes Ricardo Polosa et Jean-François Etter qui apporteront de nombreux éclairages sur l’état de la science et des connaissances sur la vape.

 Feront des présentations ou participeront aux tables rondes : Jean-Pierre Couteron, Antoine Deutsch, William Lowenstein, Anne Borgne, Pierre Rouzaud, Gérard Audureau, Daniel Thomas, François Beck, Gérard Dubois, Brice Lepoutre, Rémi Parola, Jean Moiroud, Astrid Fontaine, Stéphane Papatheodorou, Nathalie Navarro, Françoise Gaudel.

 Jean-Yves Nau, Aurélie Kieffer et Ghislain Armand assureront l’animation des débats, au côté des membres de Sovape.

•• Les absents

 La Haute Autorité de Santé (HAS), le Haut Conseil de Santé publique (HCSP) et Santé Publique France : « ces absences sont dommageables au dialogue et à la compréhension des problématiques pour l’opinion publique. Elles contribuent malheureusement à entretenir un discours trouble pour le grand public, particulièrement les fumeurs et les professionnels de santé » regrette le communiqué. Ainsi que l’ANSES (Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation), autorité chargée de recueillir et gérer les notifications des produits du vapotage, ou même Tabac Info Service. 

 La ministre de la Santé, Marisol Touraine, n’a pas répondu à l’invitation et Michèle Delaunay (députée PS et président d’Alliance contre le Tabac) ne sera pas présente.

Aucun candidat à la présidentielle (ou de représentant) sur les bancs du CNAM – où se tient le sommet – non plus.

•• Forcément, le communiqué ne cite pas « les absents parce que non-conviés » : les buralistes. Ce qui, au regard de ce qu’ils représentent sur le marché, est une aberration. Même si la Sovape ne veut pas entendre parler de la Confédération (la sempiternelle rivalité d’appareils ?), on aurait pu imaginer la présence de certains buralistes significatifs de par leur approche professionnelle de la vape, telle qu’elle se vit sur le marché de tous les jours.

Au plus près du public. A l’écoute du fumeur qui se pose des questions. Loin des tribunes.

Le programme de la journée (www.sommet-vape.fr)