Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2017 | Pression normative
 

« Le premier bilan de la mesure entrée en application il y a tout juste quatre mois est décevant ». C’est ce qu’annonce sur deux grandes pages d’ouverture Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce mardi 2 mai. Extraits :

•• Cela devait être une arme décisive contre le tabagisme (…) Pour l’instant en tout cas, c’est raté. Selon les chiffres rendus publics par l’administration des Douanes, les livraisons de cigarettes aux buralistes sont supérieures de 1,4 % au 1er trimestre 2017 à celles des trois premiers mois de 2016 (voir Lmdt des 7 et 13 avril).

•• (…) Du côté du ministère de la Santé, en première ligne sur le sujet, on est un peu gêné aux entournures face à ces mauvais chiffres. La Direction générale de la Santé précise que « le paquet neutre vise à changer l’image du tabac, principalement en direction des plus jeunes. Son impact sur la consommation ne se verra qu’à moyen ou long terme. La plupart des consommateurs actuels sont dépendants du tabac et le changement de packaging n’est pas l’élément premier qui les poussera à arrêter de consommer, même s’il peut y contribuer ».

•• (…) Le pneumologue Bertrand Dautzenberg, ardent défenseur de cette réforme, admet que « le paquet neutre n’a pas fait bouger les ventes. Mais c’est parce que le prix n’a pas été augmenté. Il faudrait qu’il passe à 10 euros pour que ça marche ». Pas question pour lui d’admettre une inefficacité des images chocs : « il faut surtout que les gens ne s’y habituent pas. D’ailleurs, une nouvelle vague d’images saisissantes va arriver courant mai ».

•• (…) « Pour nous, c’est un travail de folie. Nos détaillants se perdent dans les références, très difficiles à distinguer dans les rayons. Tout ça pour ça, alors que les clients s’en fichent complètement. Au début, ils achetaient parfois des caches, maintenant c’est complètement banalisé » tempête Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes.

•• (…) Éric Sensi, directeur des affaires institutionnelles de British American Tobacco France nous explique que le « paquet neutre n’a pratiquement pas eu d’effets sur les ventes … et n’en aura pas ». Mais pourquoi l’avoir combattu alors, s’il ne leur porte pas ombrage ? « On reste contre, car c’est vrai que c’est plus compliqué pour nous maintenant de nous différencier de nos concurrents ».