Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Oct 2018 | Institutions
 

Attendu depuis deux semaines, le nouveau Gouvernement a été annoncé ce mardi matin. 

Assurément, la confirmation du maintien de Gérald Darmanin, au poste de ministre de l’Action et des Comptes publics, n’est pas une mauvaise nouvelle pour les buralistes (voir Lmdt de ce jour), si l’on tient compte de l’implication de celui-ci dans la lutte contre le trafic de tabac mais aussi de son attachement au plan de transformation du réseau.

•• La MoDem Jacqueline Gourault, ancienne secrétaire d’État, devient ministre en charge de la Cohésion des Territoires, en remplacement de Jacques Mézard.

Lors de l’étape, à Brive, des « Journées de la Transformation #buralistes2021 », Philippe Coy, Sophie Lejeune et Frédéric Vergne (président des buralistes de Corrèze et vice-président de la Confédération) l’avaient rencontré alors qu’elle participait au « Carrefour des Collectivités territoriales ».

« Vous aurez notre soutien » leur avait-elle souligné, en conclusion, quant au projet de transformation du réseau des buralistes (voir Lmdt du 27 avril 2018).

•• Le président du groupe Modem à l’Assemblée nationale, Marc Fesneau, est nommé ministre en charge des Relations avec le Parlement.

Présent à l’assemblée générale des buralistes du Loir-et-Cher, cette année même (voir Lmdt du 20 mars 2018), il les avait aussi assurés de sa proximité avec « votre réseau de commerces de proximité qui est extrêmement important pour les territoires ».

Et le 4 avril, Marc Fesneau avait organisé une réunion de travail avec Philippe Coy, en conviant plusieurs députés dans son bureau. À l’ordre du jour : la transformation des buralistes.

•• Le hasard veut que, ce même 4 avril, le président de la Confédération partage un petit-déjeuner de travail avec le député Franck Riester, coprésident du groupe UDI, Agir et Indépendants. Là encore pour présenter l’évolution du métier de buralistes.

Ce matin, Franck Riester est entré au Gouvernement, au titre de ministre de la Culture.

•• On notera aussi que Christophe Castaner, nommé ministre de l’Intérieur, s’est toujours inquiété de la concurrence, pour les buralistes, du marché parallèle du tabac ; avec des propositions concernant la mise en place de la traçabilité (voir Lmdt des 6 juillet, 26 juin et 20 mars 2017).