Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Fév 2021 | Trafic
 

Le 27 juin 2018, un homme de 32 ans, résidant au Mans, était arrêté par les douaniers au niveau de Gignac (Hérault). Malgré la présence d’une voiture ouvreuse – en mode go-fast – conduite par sa mère et son beau-frère, le trentenaire n’avait pu éviter le contrôle engagé sur l’autoroute. Dans sa voiture, il y avait 220 cartouches de cigarettes et dix pots de tabac à fumer.

L’enquête ouverte a mis à jour l’existence d’un trafic de cigarettes entre le 1er juillet 2017 et le 31 août 2019. Pour s’approvisionner en cigarettes moins chères, revendues par la suite aux proches et aux amis, des trajets étaient réalisés entre Le Mans et deux destinations : Andorre et Luxembourg.

C’était un trafic très lucratif, une façon d’arrondir les fins de mois et de se faire de l’argent facile, a estimé la procureure. Elle requiert des peines de prison, en plus des amendes douanières.

Il a été condamné ce lundi 15 février par le tribunal du Mans à dix mois de prison avec sursis. Son beau-frère, absent à l’audience, à six mois ferme. Les amendes douanières s’élèvent à plus de 75 000 euros d’amende.