Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Jan 2018 | Profession
 

Diverses boutiques de vapotage toulousaines, mais aussi certains débits de tabac, commercialisent des e-liquides au CBD (cannabidiol), dont tout laisse à penser qu’il est autorisé (voir Lmdt du 30 novembre 2017).

Même si le sujet est encore entouré de polémiques et d’incertitudes (voir Lmdt du 28 novembre 2017 et du 8 janvier 2018).

Dans le quartier des Minimes, un buraliste a reçu déjà quelques échantillons, rapporte La Dépêche du Midi de ce samedi 13 janvier. « Je ne les ai pas mis en vente pour l’instant car j’attends plus d’infos de la part de mon fournisseur », explique le patron qui attend également d’autres références.  Sur l’étiquette d’un flacon, le journaliste a noté la mention : « peut provoquer des somnolences ».

« Le CBD peut avoir un effet relaxant et anxiolytique, qui est justement un frein aux effets excitants provoqués par les molécules de THC. Là où il y a un flou, c’est que les flacons contiennent de l’huile enrichie en CBD mais avec de potentielles traces de THC, non mentionnées sur l’étiquette » commente le docteur Franchitto, addictologue au CHU de Purpan.

« Je pense que c’est une bonne solution dans la réduction des risques, il ne faut pas le diaboliser ! » résume, cependant, le médecin.