Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juin 2016 | International
 

1035780_8097522-grece-20100902-t103aSelon un rapport de l’OMS, le respect par la Grèce de l’interdiction de fumer dans les lieux publics (« environnement sans tabac ») se voit attribuer un 3 (sur une échelle de 0 à 10). La note descend même entre 0 et 2 quant à l’application par les Grecs de l’interdiction dans les cafés, bars et restaurants.

Et ce, malgré deux lois : une première en 2002, touchant les établissements publics et privés, les transports et les hôpitaux ; la seconde en 2008 couvrant les lieux de travail, les taxis, les ferrys, les bars et restaurants. Pour couronner le tout, la prévalence tabagique y est la plus forte d’Europe (38 % de fumeurs). De quoi se faire tirer l’oreille par l’Europe … selon le site d’actualités européennes Euractiv.

Juste avant que la seconde loi n’entre en vigueur (le 1er juillet 2009), le ministre grec de la Santé de l’époque, Dimitris Avramopoulos (aujourd’hui commissaire européen à l’Immigration) avait déclaré : « c’est maintenant que les choses se compliquent ». Quand au Premier ministre de l’époque, Giórgos Papandréou, il avait même été récompensé du prix Quadriga pour ses efforts de réduction du tabagisme en temps de crise économique. Depuis, rien n’a changé, les propriétaires de bars et de clubs n’appliquent pas les mesures, les autorités grecques ferment les yeux et aucune amende n’a été infligée en 2015.

« Il est bien connu que la Grèce, qui a pourtant une loi solide sur les environnements non-fumeurs, a des difficultés à mettre en place ces règles (…) cela a été souligné dans le rapport de mise en œuvre du Conseil en 2009 (ndrl : seule loi au niveau européen sur le sujet), ainsi que dans une récente évaluation » ont noté des sources européennes. Selon elles, la Commission traite du problème avec les autorités nationales lorsqu’elles en ont l’occasion, mais « n’a pas les compétences juridiques d’assurer la mise en œuvre de la recommandation du Conseil ».

Ce qui en long sur la transposition de la Directive Tabac (voir Lmdt du 24 mai).