Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Avr 2018 | Profession
 

Article un peu disproportionné mais message habituel du Canard Enchaîné qui utilise désormais le sujet traçabilité pour un nouveau coup de bec contre les fabricants. Dans le numéro de cette semaine.

•• Le pitch : notre Commissaire européen à l’Économie, Pierre Moscovici, a répondu favorablement à une invitation concernant une conférence de la Fondation Robert Schuman, programmée pour le 11 avril à Bruxelles, et dont le thème ne manque pas d’intérêt : « Contrebande, contrefaçon et financement du terrorisme ». Ce qui justifie la participation annoncée de diverses hautes personnalités européennes.

•• Patatras. Le nom de Philip Morris International apparait, sur le programme de la conférence, comme partenaire de l’événement …

Coups de téléphone du Canard au porte-parole de Moscovici et à d’autres invités. Réponses confuses, genre : « oups ! on n’avait pas vu qu’un fabricant de tabac était associé à l’événement … on ira pas, promis ».

Le financement du terrorisme, ce sera pour plus tard.

•• Fier de son coup d’intimidation, notre palmipède national revient sur le sujet « traçabilité du tabac » à sa manière : « en 2019, afin de lutter contre le commerce parallèle, un code établissant sa provenance sera apposé sur chaque paquet. Ce système de traçabilité devait être totalement indépendant des fabricants de tabac.

Et puis, coup de théâtre ! En décembre, la Commission européenne a autorisé les cigarettiers à choisir eux-mêmes les boîtes qui assureront cette traçabilité. Une première – et énorme- victoire pour le lobby de la clope » (voir Lmdt des 19 janvier 2018 ainsi que des 22 décembre et 29 novembre 2017).