Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Mar 2017 | Profession
 

Comme nous l’avons annoncé, un séminaire des présidents des chambres syndicales départe-mentales s’est tenu ce 29 mars. Il a porté essentiellement sur le lancement prochain de LCB / La Cigarette du Buraliste (voir Lmdt du 28 mars et de ce jour).

Ce que l’on peut dire aujourd’hui sur cette annonce-surprise. À partir des arguments avancés par la Confédération :

•• L’initiative : « il s’agit d’une initiative forte en réponse au fatalisme qui prédomine par rapport au niveau scandaleux de marché parallèle du tabac  que nous connaissons en France » a insisté Pascal Montredon.

« Avec le conseil d’administration de la Confédération, réuni en décembre dernier, nous avions pris à l’unanimité la décision de mettre à disposition du réseau des buralistes un produit destiné exclusivement au marché français. Celui-ci ne sera pas vendu en Andorre, ni aux frontières, ni sur Internet, ni ailleurs .

« Les buralistes le commanderont ou pas, selon leur bon vouloir. Mais au moins, nous avons pris nos responsabilités à travers cette démarche qui frappe tous les esprits. Aux pouvoirs publics, maintenant, d’ en faire autant en prenant des décisions effectives contre ce marché parallèle qui gangrène nos activités ».

•• Concrètement, l’idée a été développée suite à une rencontre entre Pascal Montredon, Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération), Michel  Guiffès (trésorier) et Aziz Tayabi (directeur de Poeschl Tobacco France / voir photo), la Confédération ayant fait savoir depuis quelque temps qu’elle était ouverte à tous les projets de développement susceptibles de lui être présentés.

•• Le schéma : la Confédération est propriétaire de la marque ; le fabricant est KTI (Kings Tobacco International), basé à Plovdiv en Bulgarie et y disposant d’une usine très moderne ; Poeschl Tobacco France en assure la promotion dans le réseau, le produit étant livré par Logista.

•• Le produit : deux versions, rouge et bleu, goût américain. Le mélange comprendra notamment du tabac venant de France.

•• Le produit apparait sur la liste actuelle d’homologation des prix au tarif de 6,60 euros.

•• Lancement : d’ici la fin de l’année.