Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Nov 2018 | Observatoire
 

Curieuse polémique la semaine dernière, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux ayant accusé, mercredi 31 octobre, Laurent Wauquiez de jouer, en défendant le diesel et le tabac, « la prochaine élection » au détriment de la « prochaine génération ».

•• Revenant sur la polémique qui l’oppose au président des Républicains (LR), qu’il aurait accusé, selon le JDD, d’être le candidat « des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel », M. Griveaux a démenti sur Radio classique les termes cités, tout en confirmant son désaccord sur le fond avec M. Wauquiez.

« Je vous mets au défi de trouver un enregistrement où je dis ça », a déclaré le secrétaire d’État, alors que M. Wauquiez avait déploré lundi que cette phrase résumait « tout le mépris qu’il peut y avoir dans ce Gouvernement par rapport aux Français ».

•• Mercredi 31 octobre, M. Griveaux a estimé que « Laurent Wauquiez défend la cigarette et le diesel », ce qu’il trouve « dommage » pour « un homme de sa génération » alors que « le tabac fait 73 000 décès par an en France » et qu’on « a en France 48 000 morts par an liés à la pollution ».

« Soit on fait comme Laurent Wauquiez, on joue la prochaine élection, on a le nez dans le guidon. Soit on est enfin des responsables politiques qui s’intéressent un peu au temps long et le temps long, ce n’est pas la prochaine élection, c’est la prochaine génération », a asséné M. Griveaux.