Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Août 2018 | Profession
 

L’Autorité française de la concurrence a classé sans suite son enquête sur de possibles pratiques anticoncurrentielles de la part des cigarettiers British American Tobacco (BAT), Seita, Japan Tobacco International (JTI), Philip Morris et Logista, a-t-elle annoncé lundi, reprend une dépêche de l’AFP (voir Lmdt de ce jour).

Fin janvier, l’Autorité avait procédé à des perquisitions inopinées auprès d’entreprises « suspectées d’avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur de la production, de l’importation et de la distribution de produits du tabac ».

« Après examen des pièces saisies, les services d’instruction ont décidé de clore la procédure », affirme l’organisme dans un communiqué.

Dans un communiqué, BAT France, premier cigarettier à réagir, a dit « prendre bonne note » du classement sans suite de cette procédure, rappelant avoir « toujours veillé à respecter les règles de concurrence dans le cadre de ses activités » (voir Lmdt de ce jour).

Des associations de lutte contre le tabagisme soupçonnent depuis plusieurs années une entente entre les groupes, reprend l’AFP.