Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mar 2021 | Profession
 

La crise sanitaire a entraîné la chute considérable des lettres prioritaires au profit des colis. La Poste envisage ainsi d’abandonner le timbre rouge, tout comme mettre en place de nouveaux services plus adaptés aux attentes actuelles. 

« Nous devons poser la question du J+1 », a annoncé son PDG, Philippe Waël, au micro de France Inter, « est-il encore utile, alors qu’on a tout ce qu’il faut comme moyen de communication urgent, de garder une lettre rouge ?

« Il y a dix ans les familles françaises écrivaient une cinquantaine de lettres rouges, urgentes, par an. L’année dernière, c’est cinq ».

L’activité du courrier traditionnel a particulièrement pâti de la crise sanitaire en 2020, avec une baisse de chiffre d’affaires de 13 % et des volumes en baisse de 18 % sur un an, soit 1,6 milliard de plis en moins (voir aussi 1er mars).