Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Avr 2018 | Profession
 

Elle s’appelle Marie Pernot. Elle a ouvert, le 27 février, un tabac-presse à La Vaugine (Haute-Saône). Et elle a 21 ans. 

Qu’elle soit parmi les plus jeunes buralistes – si ce n’est la plus jeune – de l’Hexagone ne suffit pas à lui monter la tête : « c’est sympa en effet, mais le principal est de tenir mon commerce et de satisfaire mes clients », déclare-t-elle à L’Est Républicain. Un message clair de sérieux et de passion aussi.

La jeune femme est née à Luxeuil-les-Bains. Ses parents sont alors restaurateurs. Aujourd’hui, son papa, Jean-François Pernot (président des buralistes du département) est à la tête du bureau de tabac de Noidans-lès-Vesoul situé face à l’usine PSA. C’est d’ailleurs de cet endroit que tout a commencé. Elle se souvient : « je travaillais en job d’été chez mon père et c’est là que j’ai aimé ce boulot. J’aime ce métier car il est riche en contact. Les gens sont souvent agréables ».

•• À l’issue du lycée, elle empoche un bac professionnel dans le commerce, puis enchaîne sur un BTS Management qu’elle stoppe dès la première année : hâte d’ouvrir son propre commerce.

Ce que Marie Pernot n’imagine pas une seconde, c’est que tout n’allait pas se dérouler aussi rapidement que prévu : les démarches administratives, les dossiers, les autorisations … De mauvais souvenirs vite oubliés aujourd’hui quand elle déambule dans les 60 mètres carrés de son commerce.

•• Dans les rayons : du tabac, de magazines de presse, des jeux à gratter, des cartes postales, des cigarettes électroniques et demain peut-être un dépôt de pressing. Quand Marie n’est pas dans son commerce, elle danse … au sein de la troupe Moondance et ce, depuis l’âge de sept ans.