Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Nov 2017 | Profession
 

L’Université Paris-Sorbonne va travailler sur les enjeux « du jeu dans la société » en rejoignant le Groupement d’Intérêt Scientifique « Jeu et Sociétés », créé et soutenu par les universités Paris Descartes, Paris Nanterre, Paris 13, en partenariat avec la Française des Jeux. 

•• En effet, un des leviers de la démarche d’innovation et de transformation, inscrite dans le projet « FDJ 2020 », repose sur la connaissance du jeu, en tant que phénomène culturel et social. Ainsi, depuis trois ans, l’opérateur soutient déjà les universités Paris Descartes, Paris Nanterre et Paris 13, en participant au financement de ce GIS « Jeu et Sociétés », créé en 2013, suite à dix ans de collaboration avec le milieu de la recherche universitaire.

•• Et ce 25 octobre, les trois universités et la Française des Jeux ont reconduit leur accord pour trois ans et formalisé, de fait, leur souhait d’intégrer l’université Paris Sorbonne au GIS « Jeu et Sociétés ».

L’objectif : regrouper des enseignants-chercheurs et des chercheurs dans les domaines des Lettres et des Sciences Humaines et Sociales (LSHS) et leur permettre de mener des recherches ainsi que de diffuser des connaissances ad-hoc.

•• En trois ans, les recherches-actions ont débouché sur :

• la publication de deux ouvrages : les actes de la journée d’étude « Jeux interdits, de l’Antiquité à nos jours » ; « La pensée du jeu chez Winnicott » de Juliette Vion-Dury (à paraître) ;
• six colloques organisés sur le thème du jeu ;
• 26 projets soutenus.
• un site Web destiné à regrouper et diffuser les connaissances produites (ludocorpus.org) et, enfin, une bibliothèque dédiée au jeu et à ses enjeux qui reçoit plus de 20 000 visites par mois. Tout de même.