Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Déc 2015 | Institutions
 

C. Bismuth Cabinet TouraineMission accomplie, si l’on ose dire. Dans un cabinet réputé pour son instabilité – arrivées et départs plus ou moins volontaires se succédant au gré des humeurs de la ministre – elle aura fait l’objet d’une longévité remarquable. Le Journal Officiel vient de publier l’arrêté de cessation de fonction du docteur Catherine Bismuth, conseillère en charge de la Santé publique au cabinet de Marisol Touraine (voir Lmdt du 12 mai 2014).

Catherine Bismuth a notamment suivi de près le volet tabac du projet de loi Santé, en liaison avec la DGS (Direction générale de la Santé). Elle a été chargée « d’écouter » les buralistes, à l’époque où l’on a fait croire à ces derniers qu’un véritable dialogue était possible. Au cours de l’été 2014.

Elle a donc entendu un membre de ce même cabinet assurer, aux représentants de la Confédération eux-mêmes, avoir bien compris qu’aux yeux des buralistes le paquet neutre constituait « la ligne rouge à ne pas franchir ».

De même, elle était présente quand un de ses collègues a reconnu, en réunion, que les informations et statistiques venant d’Australie sur l’efficacité du paquet neutre « étaient confuses et difficiles à interpréter ».

Le 24 septembre 2014, Catherine Bismuth était absente quand Marisol Touraine a annoncé à Pascal Montredon que la décision avait été prise, en accord avec le Président de la République, d’introduire le paquet neutre dans la loi Santé.

D’ailleurs, aucun membre du cabinet n’était présent.