Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Jan 2014 | E-cigarette
 

E-Cig PatchD’après les derniers chiffres connus, le marché des substituts nicotiniques en France aurait baissé de 6,6% en 2013 pour repasser, pour la 1ère fois depuis 2010, sous la barre des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires (99,2 millions d’euros exactement). Avec un décrochage, au dernier trimestre, de 17% et même de 35% pour les patchs.
Le magazine économique Challenges, sorti ce jeudi 23 janvier, consacre un article sur le phénomène « Comment la e-cigarette est en train de tuer les patchs  ».

En l’absence d’étude sur le sujet, les avis divergent. Mais, pour Sophie Ragot (responsable marketing OTC et dermatologie pour le laboratoire GSK qui commercialise les produits Niquitin), les doutes sont peu nombreux : « les patchs ont souffert sérieusement à partir de l’été 2013, justement lorsque les points de vente de cigarettes électroniques ont commencé à se multiplier en France ». Sur le terrain, les pharmaciens proches d’un magasin de cigarettes électroniques confirment un fort repli de leurs ventes de substituts nicotiniques.

Pour les laboratoires qui commercialisent des substituts nicotiniques (GSK, Pierre Fabre, Johnson&Johnson), les perspectives économiques sont sombres pour l’année à venir. Ils prévoient une baisse à deux chiffres du marché des substituts nicotiniques pour 2014, avant une stagnation en 2015. « Le plus difficile c’est que l’on ne sait pas comment agir par rapport à ce phénomène de société. On ne connait pas les pratiques autour de la e-cigarette », souligne Sophie Ragot.

Ce qu’attend l’ensemble des acteurs concernés par le sevrage tabagique, c’est avant tout une législation claire pour la e-cigarette et des études …