Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Sep 2020 | Profession
 

« Les buralistes se réinventent » titre L’Alsace qui a suivi Philippe Coy venu à la rencontre des professionnels haut-rhinois, ce lundi dans le cadre des Journées de la Transformation (voir 7 septembre). Nous reprenons son article. 

•• À Ribeauvillé (photo), un établissement, repris il y a près d’un an, a vite commencé divers travaux, dont la réfection complète du système électrique et poursuit son réaménagement.

Le buraliste a diversifié son offre et a même lancé ses propres tee-shirts.

Comme 2 600 débitants de tabac du pays – sur un total de 24 000 dont 221 dans le Haut-Rhin –, il a sollicité le fonds de Transformation mis en œuvre par l’État et la Confédération des buralistes.

« Le nombre de bénéficiaires peut paraître faible », indique Philippe Coy, « mais une telle opération dans un réseau indépendant, cela ne s’est jamais vu. La première année a été consacrée à la construction du projet et aux échanges entre professionnels. Nous sommes aujourd’hui dans la phase du déploiement. »

•• Après avoir visité un tabac/station-service à Guémar, le président – accompagné entre autres par Thierry Lefebvre, président de la chambre syndicale départementale – s’est aussi rendu chez des buralistes rendu à Ostheim, puis à Holtzwihr.

•• En l’espace de quatre ans, c’est une somme de 80 millions d’euros qui, jusqu’au 31 décembre 2021, est allouée aux professionnels qui souhaitent rénover leur magasin ou y adjoindre de nouveaux services. « Il faut repositionner le buraliste dans un contexte d’utilité locale. De nos jours, nos commerces ont besoin de se réinventer pour séduire plus de clients » a commenté Philippe Coy.

Le but n’est pas seulement d’accorder une subvention, a-t-il poursuivi. Le commerçant est accompagné tout au long de son parcours de Transformation : « le buraliste dispose ainsi de toutes les clés pour maintenir ou développer son activité. »