Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Avr 2018 | Profession
 

Lors de l’étape corrézienne des « Journées de la transformation » (voir Lmdt des 11 et 4 avril ainsi que du 6 mars) – soit la 9ème, ce 26 avril – les dirigeants de la Confédération ont eu un entretien avec Jacqueline Gourault, Ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

•• On sait que ces « Journées » s’ articulent entre des rencontres passionnantes de terrain avec des buralistes de toutes situations (dans leurs points de vente, puis dans une grande réunion-débats) et des rendez-vous avec la Douane ainsi qu’avec un certain nombre d’institutionnels : élus politiques, responsables de chambres de commerce, représentants préfectoraux, etc. : afin de leur présenter le sens et l’articulation du projet de transformation du réseau conduit par les élus de la Confédération.

•• Il se trouve que, ce jeudi, s’ouvrait à Brive le « Carrefour des Collectivités territoriales », un grand forum/salon mobilisant beaucoup d’élus locaux de Corrèze et de Dordogne.

Et visité, également, par Jacqueline Gourault qui sillonne la France, elle aussi, pour répondre aux inquiétudes et demandes des collectivités territoriales, notamment sur les sujets de reconquête des centres-villes ou centre-bourgs ainsi que de redynamisation des zones rurales.

•• L’occasion était toute trouvée pour que se monte, au dernier moment, une réunion entre la ministre et la Confédération au « Carrefour des Collectivités territoriales », hier soir. L’entregent de Frédéric Vergne (président des buralistes de Corrèze et de la fédération Centre Ouest ainsi que vice-président de la Confédération) y étant pour quelque chose.

•• Et le contact n’a pas été que de courtoisie. Sur la table des discussions : des sujets aussi concrets que la possibilité de voir les buralistes traiter la carte grise (voir Lmdt du 10 avril) ou récupérer les forfaits post-stationnement désormais municipalisés (voir Lmdt des 11 et 1er avril).

La Ministre était déjà bien informée du nouveau discours de la Confédération et Philippe Coy lui a expliqué son projet de transformation du point de vente du buraliste en  « drugstore » de la vie quotidienne des Français : « vous aurez notre soutien » lui a-t-elle répondu, en présence du préfet Bertrand Gaume.

•• Outre Frédéric Vergne, Philippe Coy était, notamment, accompagné de Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et de Laury Massedre (présidente des buralistes de Dordogne).