Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mai 2018 | Profession
 

Au fur et à mesure de leur avancement dans le calendrier – la onzième étape vient de se dérouler dans l’Aude (voir Lmdt du 14 mai) – les « Journées de la transformation » tournent essentiellement autour de ces projets qui peuvent structurer l’avenir du réseau des buralistes. Avec audace et méthode.

•• Le besoin de transformation de la profession … la volonté de se projeter dans une nouvelle image moins identifiée à l’activité tabac … la nécessité de se faire plus accompagner pour mieux répondre aux exigences du marché du vapotage … une demande de réflexion sur le cannabis : autant de sujets sur lesquels Philippe Coy, Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et Sylvain Heubert (directeur) ont dialogué avec une soixantaine de buralistes, à Narbonne, lundi soir.

Il y a deux ans ou trois, ce ne sont sûrement pas les mêmes sujets qui seraient spontanément ressortis.

•• Autre remarque. On comprend mieux les objectifs que Philippe Coy fixe désormais aux chambres syndicales en matière « d’action territoriale ».

Deux réunions de travail tenues ce mardi – où il était aussi accompagné du président de la chambre syndicale de l’Aude, Frédéric Martin, et de Gérard Vidal (vice-président de la Confédération) – viennent l’illustrer.

• L’une avec Bernard Ballester (président de la Chambre de Commerce et d’Industrie) où tous les moyens de soutenir et d’accompagner le commerce de proximité en zone rurale ont été passés en revue. Avec pragmatisme.

• L’autre avec Patrick Maugard, maire de Castelnaudary, président de l’Association des Maires de l’Aude, vice-président du Conseil départemental.

Après des échanges complets et très pratiques sur les problématiques des Relais-Postes, des Maisons de Service au Public et de maintien du dernier commerce dans les petites communes, une méthode de travail a été arrêtée pour aller plus loin. Là aussi, on commence à entrer dans le vif du sujet.

À suivre.