Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mai 2015 | International
 

Réaction rapide de l’eurodéputé écologiste José Bové après le rejet, par le Tribunal de l’Union européenne, du recours de l’ancien commissaire à la Santé, John Dalli, sur les conditions de sa démission (voir Lmdt de ce jour).

Dalli et J. BovéCette décision de justice « ne met pas un terme » à l’affaire Dalli, et ne répond pas « à la question de savoir si John Dalli est coupable de tentative de corruption ou s’il a été victime des manigances des industriels du tabac et, en particulier, de Philip Morris et de son partenaire suédois Swedish Match », a-t-il réagi dans un communiqué repris dans une dépêche AFP.

Selon José Bové, qui s’est déjà souvent exprimé sur cette affaire (voir Lmdt des 12 mai et 10 janvier 2013), « l’Olaf a manipulé l’enquête contre l’ex-commissaire, au profit en fait de l’industrie du tabac ».