Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Le royaume hachémite interdit, depuis 2008, de fumer des cigarettes dans des lieux publics. Mais l’interdiction de consommer e-cigarettes et chicha qui vient d’être décidée est une première.

Et elle témoigne clairement d’un manque de discernement. Notamment en ce qui concerne le vapotage.

•• « Afin de protéger la santé et la sécurité de nos citoyens, notamment dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences, tout acte de fumer (cigarettes, électroniques ou non, narguilés) est interdit dans les espaces publics clos » a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué publié le 1er juillet.

•• De fait, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) place depuis longtemps la Jordanie parmi les pays comptant le nombre le plus élevé de fumeurs.  Plus de huit hommes sur dix fument ou consomment régulièrement du tabac à chicha dans ce pays de 10 millions d’habitants.

Une étude précise que 66 % des hommes fument des cigarettes (une moyenne de 23 cigarettes par jour), ce pourcentage étant de 17 % pour les femmes. Ainsi, la Jordanie aurait dépassé, de fait, l’Indonésie comme pays « le plus tabagique ».

•• « Les fumeurs et les fumeurs passifs risquent plus d’être infectés par la maladie Covid-19, avec des symptômes plus graves », a encore affirmé le ministère jordanien, citant des informations de l’OMS.

La Jordanie a officiellement recensé 1 133 cas d’infection au coronavirus, dont 9 morts.