Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Nov 2017 | Profession
 

Invité du Petit Matin de RTL pour commenter la publication de l’arrêté des nouveaux prix au 13 novembre (voir Lmdt de ce jour 1 et 2), Philippe Coy a demandé des mesures fortes en soutien aux buralistes. Des négociations sont en cours. 

•• « Au-delà de cette première action fiscale sur le minimum de perception des produits du tabac , il y a un deuxième choc qui va s’engager au mois de mars prochain avec une nouvelle augmentation d’ un euro.

« Il est vrai que, par rapport à d’autres partenaires européens, la France est un mauvais élève concernant le tabagisme, tout comme pour la consommation de cannabis et d’alcool.  Ces augmentations représentent donc un signe fort du Gouvernement. Mais à quel prix et avec quel calendrier ?

•• « On a constaté effectivement un certain cafouillage puisque la publication de l’homologation était attendue depuis plus de huit jours. Techniquement, c’est compliqué pour nous. J’en ai d’ailleurs alerté la direction des Douanes. Nous serons vigilants pour que les buralistes puissent travailler sereinement lundi prochain. 

•• « Moi je regarde depuis 2003. Les hausses des prix du tabac n’ont eu de cesse d’augmenter le marché parallèle et de faciliter les trafics. Je vais donc suivre de près avec mes collègues les conséquences de ce qui interviendra sur le marché avec la hausse du 13 novembre et les suivantes. De toute façon, nous avons déjà commencé à négocier. 

•• « J’en appelle au ministre de tutelle, Gérald Darmanin, pour obtenir, tout de suite, des mesures fortes pour les buralistes, avec un « plan Marshall » de soutien à notre commerce de proximité et une vraie volonté de lutte contre ce marché parallèle. Parce qu’on ne peut avoir l’ambition d’une politique de santé forte à l’égard de ses concitoyens et en même temps détruire des entreprises dont le rôle de lien social est reconnu.

Pour mon bon sens de « paysan » venant du Sud-Ouest, il faut des mesures fortes :  un plan de santé fort, mais aussi de la considération, de la concertation et des dispositions fortes pour les buralistes. 

•• « Au Congrès des buralistes, le Ministre a donné des signes encourageants … Mais je suis au travail pour obtenir des mesures fortes comme ce « plan Marshall » de soutien.

« Il faut aussi que le Gouvernement montre sa volonté de nous aider économiquement à travers notre deuxième métier qu’est la vente réglementée des jeux

•• « Il est important de mettre toutes les énergies sur cette lutte contre le marché parallèle du tabac. Emmanuel Macron l’a même dit quand il était candidat. Après le premier volet, la hausse des prix, j’attends le deuxième volet, l’action contre le marché parallèle. Ce dernier est autant un fléau pour nos entreprises que pour la politique de santé publique de ce Gouvernement. »