Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Déc 2017 | Observatoire
 

Dans son numéro 122 (Janvier/ février 2018), l’excellent L’Amateur de Cigare donne la parole à Jean-Jacques Bourdin (voir Lmdt des 6 décembre, 18 septembre et 10 février) qui ne cache pas son goût pour Le Havane, une fois quitté ses studios de BFM/ RMC.

• L’Amateur de Cigare : « en apparaissant dans L’Amateur de Cigare, vous n’avez pas peur pour votre image ? »

• Jean-Jacques Bourdin : « je m’en fous complètement. Je ne vais pas me cacher. Certains se cachent, pas moi. La police de la pensée commence à me fatiguer. »

Sinon, Jean-Jacques Bourdin revient sur son initiation : « par un ami. J’ai longtemps fumé la cigarette et vers 44 ans, comme tout fumeur de cigarettes, je cherchais comment arrêter. J’ai essayé dix fois et j’ai repris dix fois. Un jour, un ami m’a dit : moi j’ai arrêté grâce au cigare. J’ai trouvé ça étrange. Il a insisté (…) Depuis, je ne fume plus, je savoure des cigares (…)

« Au moment où je le déguste, le cigare prend une place entière. C’est un moment de paix, d’observation et de réflexion (…)

« En fait, à part André Santini, je ne sais pas quels hommes politiques sont de vrais amateurs. La plupart n’assument pas … De la même manière, je ne fais partie d’aucun club. À mes yeux, le cigare est un plaisir assez solitaire. »