Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Sep 2018 | Profession
 

En Ille-et-Vilaine, la baisse des ventes de tabac se situe également à moins 10 % en volume. L’assemblée générale de la chambre syndicale, présidée par Loïc Vilboux, a fait le point en compagnie de Philippe Coy, ce dimanche 23 septembre.

Propos de Loïc Vilboux, sur l’évolution du métier, recueillis depuis par Ouest-France.

•• « Il faut bien compenser par autre chose pour pouvoir continuer. En ce moment, on se penche sur la transformation totale du métier de buraliste. Elle passe par de la diversification, en proposant d’autres services. Comme la création d’un point de poste ou la vente de cigarettes électroniques Dans les communes de moins de 2 000 habitants, l’offre de service est très développée et c’est aussi une source de lien social.

•• « À notre assemblée générale dimanche, la directrice des douanes de Bretagne, Pascale Buronfosse-Bjaï, a confirmé que la lutte contre le trafic de cigarettes restait une priorité du ministre. 

« Depuis juillet, les prises ont d’ailleurs doublé. C’est grâce aussi à une équipe cynophile efficace et au chien Haro. Ils interviennent sur l’ensemble des moyens de transport routiers, dans les centres de fret express et postal ainsi que dans les points d’entrées aéroportuaires et maritimes.

•• « Je dois rencontrer prochainement le président de l’association des maires du département, Pierre Bréteau. Cela nous permettra de parler de l’évolution de la relation entre les buralistes et les élus locaux. Nous sommes là aussi pour répondre à leurs attentes. On les invite d’ailleurs à venir nous rencontrer, sur notre stand, au Salon des maires en novembre ».