Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Août 2020 | International, Profession
 

« Bien que l’industrie du tabac n’ait pas été à l’abri de l’impact de la pandémie, nos résultats du premier semestre ont fait preuve de résilience » a résumé, ce 31 juillet, Masamichi Terrabatake, Président et CEO de Japan Tobacco, lors de la présentation des comptes trimestriels du groupe (voir 4 mai).

« Nous croyons que notre solide dynamisme commercial va continuer, même si les challenges posés par le Covid-19 restent prioritaires. La situation reste très volatile et exige d’être suivie au plus près. Nous continuerons de répondre aux évolutions des besoins des consommateurs ainsi qu’à leurs changements de comportements avec flexibilité et agilité. »

•• Les ventes totales du groupe en volumes, dans le monde, ont donc relativement reculé de -8,5 % par rapport au 2ème trimestre 2019 (à 107,8 milliards d’unités). Ce qui s’explique notamment par l’arrêt de l’activité duty-free dans les aéroports ou certaines restrictions aux frontières comme dans le cas du marché espagnol.

Concernant les marques-phares du groupe (Winston, Camel, Mevius, LD), on constatera que le recul n’est que de -4,4 %.

•• Ce qui se traduit par des évolutions contrastées par grands marchés (toujours en volumes) : -12,6 % au Japon, -13,7 % en Russie, + 20,9 % en France, +11,7 % en Allemagne, +19,5 % au Royaume-Uni, -7,6 % en Italie, -18,3 % en Espagne, -25,9 % en Turquie.

•• Dans la catégorie des produits à risques réduits (RRP / Reduced-Risk Products), on apprend, à l’occasion de la publication de ces résultats, que celle-ci représente, en volume, 25 % de l’ensemble du marché du tabac au Japon.

La part des produits de Japan Tobacco sur ce nouveau marché est de 10 %. Avec une progression, en un an, passant de 400 millions à 1,8 milliard d’unités. (Voir 12 et 18 juin).