Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Avr 2019 | International, Profession
 

Japan Tobacco (JT) a affiché des bénéfices en progression au premier trimestre 2019 malgré des revenus en repli, aidé par des éléments exceptionnels, annonce l’AFP.

Sur la période, il a enregistré un résultat net en hausse de 16,2 % à 120,8 milliards de yens (966 millions d’euros), tandis que son bénéfice d’exploitation bondissait de 24,4 %.

Dans un communiqué, JT attribue ces bons chiffres à « un gain ponctuel relatif à la fin de contrats de licence exclusifs pour des traitements anti-VIH dans la division pharmaceutique ».

•• Cet élément a en revanche contribué à réduire le chiffre d’affaires, également affecté par des variations défavorables de devises. Au total, il a reculé de 1,9 % à 505,4 milliards de yens (4 milliards d’euros).

La baisse aurait été plus forte sans une série d’acquisitions au Bangladesh, en Grèce et en Russie, qui ont permis d’élever le volume de livraisons de cigarettes de 6,5 % à l’étranger, notamment grâce aux marques Winston, Camel et Mevius.

•• Au Japon, où le nombre de fumeurs décline fortement, Japan Tobacco a vu ses ventes (en volume toujours) reculer de 8,3%. Mais le groupe dit avoir bénéficié du lancement d’autres produits, après un démarrage tardif.

La Ploom Tech, une cigarette électronique qui contient du tabac chauffé et non brûlé est désormais disponible sur l’ensemble du Japon, et d’autres modèles ont été lancés en janvier (voir Lmdt du 20 janvier).

•• Pour l’année calendaire 2019, Japan Tobacco, qui est aussi présent dans l’alimentation, s’attend à une baisse de ses recettes de 0,7 %, à 2 200 milliards de yens, et du bénéfice net de 4,1 %, à 370 milliards de yens.