Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Juil 2018 | International
 

Le député du Likoud Yehuda Glick a annoncé sur Twitter, le 6 juillet, qu’il mettrait un terme à une grève de la faim de 25 jours, qu’il avait entamée afin … de pousser le ministre des Finances à aligner la taxe sur le tabac à rouler sur celle des cigarettes (trois fois plus élevée).

« Le combat continue » annonce le député qui fait part d’un rendez-vous avec le ministre, Moshe Kahlon, ces prochains jours.

« J’espère que nous nous pencherons sur la question d’une manière qui aura du sens et non sous la pression politique ».

•• En lançant sa grève de la faim à la tribune de la Knesset le 11 juin, le député – un opposant au tabagisme de longue date – avait accusé Kahlon de prendre « nos enfants en otage pour des raisons politiques ». « Des élèves de 4ème et 3ème achètent du tabac au lieu de Bamba » s’était-il indigné faisant référence à un snack populaireYehuda Glick avait rappelé qu’il avait supplié le ministre des Finances pendant des mois de taxer le tabac à rouler de la même façon que les cigarettes … mais que ce dernier n’avait pas pris de mesures.

« Dans la mesure où la Torah en laquelle je crois accorde la priorité à la vie humaine, je ne peux rester témoin de tout cela et ne rien faire ».

•• Il y a deux mois la Knesset avait annoncé des mesure anti-tabac prévoyant l’interdiction de fumer dans de nombreux espaces publics (hôpitaux, tribunaux, concerts, parkings).

Environ 26 % des hommes israéliens fument des cigarettes (13,6 %chez les femmes). Un rapport avait révélé l’année dernière que près de 40 % des Israéliens étaient fumeurs à la fin de leur service militaire obligatoire.