Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Après l’annonce de JTI Irlande qui prévoit d’attaquer le gouvernement irlandais pour son paquet neutre (voir Lmdt du 17 février), la polémique s’étale dans les médias irlandais. Il faut dire qu’en Irlande, une disposition législative peut faire l’objet de recours, immédiatement dès son adoption, sans attendre des textes complémentaires d’application.

Irlande James Reilly Paquet neutreEn réplique, le sénateur John Crown (voir Lmdt du 1er février) menace d’un amendement : taxer à 99 % les résultats des fabricants de tabac. Un sujet sur lequel a rebondi l’ensemble de la presse irlandaise.

L’initiateur du paquet générique irlandais, le ministre James Reilly (photo / voir Lmdt du 6 février), a voulu calmer le jeu à sa façon : « je dois rester modéré dans mes propos. Je dirais simplement que le gouvernement accordera toujours la priorité à la santé de nos concitoyens, sans crainte ni complaisance par rapport à toute pression extérieure, qu’elle vienne d’une multinationale du tabac ou d’ailleurs ».

Il est quand même surprenant de constater cette course vers le paquet neutre alors que l’Irlande vient de voir son taux moyen de prévalence tabagique passer sous la barre psychologique des 20 % : soit 19,5 % pour 2014. A comparer avec les 21,5 % de 2013 ou même les 28 % de 2003 (d’après le National Tobacco Control Office). Encore une fois, pourquoi tant de précipitation ?

D’autant que la presse irlandaise salue spécifiquement le travail du service d’accompagnement au sevrage du ministère de la Santé (HSE’s Quit Team Service) : 49 000 visites sur le site en ligne ; 750 appels de fumeurs ; 5 000 envois postaux de kits pour ce seul mois de janvier.

Et quand on demande à Kathleen O’Meara (Irish Cancer Society) comment le gouvernement pourra atteindre son objectif de 5 % de taux de prévalence tabagique en 2025, elle répond : « le gouvernement doit donner plus de moyens aux collectivités locales pour qu’elles aident concrètement les fumeurs à arrêter ». La prévention plus que la punition des paquets neutres, en somme.

Dernière précision : le taux de prévalence tabagique chez les SDF irlandais est de 90 %.