Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Juil 2020 | International, Profession
 

La nouvelle a suscité l’attention de tous ceux qui s’intéressent à l’actualité des « produits de nouvelle génération » sur le marché mondial du tabac. Y compris, leurs opposants (voir 19 juillet).

Mais revenons aux faits.

•• Le 7 juillet, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a reconnu au produit de tabac à chauffer IQOS (dispositif et recharge) le caractère de « produit de tabac à risque modifié » (« Modified Risk Tobacco Product » / MRTP) sur la base de la législation américaine (voir 10 et 13 juillet).

Ainsi, le consommateur américain pourra être informé sur le fait que, par rapport à la cigarette combustible, il est moins exposé avec l’IQOS aux substances chimiques toxiques et potentiellement toxiques.

•• Outre l’étape importante que cela marque pour Philip Morris International (voir 15 juillet) – qui mise totalement pour son avenir dans les produits nouveaux ouvrant la voie à un « monde sans fumée » – reste à savoir si la décision américaine est susceptible d’influer sur les cadres réglementaires d’autres pays dans le monde.

•• Dès l’annonce de la FDA, André Calantzopoulos, CEO de PMI, déclarait : « L’exploitation d’innovations telles que l’IQOS, pour accélérer de manière spectaculaire la baisse du tabagisme, est l’opportunité de ce siècle.

« Une réglementation complète, fondée sur des données scientifiques, peut contribuer à faire passer rapidement les fumeurs adultes, qui autrement continueraient à fumer, vers de meilleures options tout en évitant les effets indésirables ».

•• Toujours selon PMI, la décision de la FDA fournit un exemple emblématique de la manière dont les gouvernements et les autorités de santé publique peuvent organiser la réglementation des alternatives sans combustion pour les différencier des cigarettes combustibles.

Et de noter les faits suivants :

les autorités réglementaires américaines utilisent la terminologie de « réduction des risques » pour l’intégrer à leur approche de la santé publique ;

une information va être apportée au consommateur sur la preuve qu’IQOS est fondamentalement différent de la cigarette combustible et représente un meilleur choix pour les adultes qui continueraient de fumer ;

l’évaluation américaine est basée sur l’examen, à la fois, des recherches conduites par PMI, de celles d’équipes ou d’instituts indépendants ainsi que des études menées par la FDA elle-même ;

on peut constater qu’une convergence s’établit dans la communauté scientifique sur l’existence d’un « continuum » (ensemble d’éléments homogènes) des risques s’appliquant aux produits contenant de la nicotine allant du risque le plus élevé (pour ce qui est du tabac combustible) à un risque moins important s’agissant de la cigarette électronique et du tabac à chauffer ;

cette approche de réduction des risques, dans l’évaluation des alternatives à la cigarette combustible, est de plus en plus intégrée par les politiques de lutte contre le tabagisme d’autres pays tels que le Royaume-Uni (voir 21 août et 27 mai 2019) ou la Nouvelle-Zélande (voir 6 juin 2017).

•• L’IQOS est disponible sur le marché américain depuis mai 2019 (voir 1er mai 2019) et sur le marché français depuis 2017 (voir 2 mai 2017) rappelle Philip Morris France.