Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Piqure de rappel de la matinale de LCI, ce lundi 14 octobre, sur la vente de tabac aux mineurs chez les buralistes (voir Lmdt des 3 et 4 octobre).

Après un micro-trottoir autour du lycée Claude-Bernard à Paris (à quelques encablures du siège de TF1) et une séquence caméra cachée sur un adolescent achetant des cigarettes … est mis en exergue un chiffre « parlant » : en Ile-de-France et dans les grandes villes, 92 % des buralistes vendent aux jeunes de 17 ans, selon une enquête BVA / CNCT.

•• Prise de position de Philippe Coy, enregistré dans son bureau, qui confirme son appel à respecter la loi (voir Lmdt du 3 octobre) : « il est vrai que nos adolescents aujourd’hui paraissent plus que leur âge. Des fois, c’est assez compliqué de faire le distinguo … Nous allons lancer une campagne d’affichage dans tout le réseau puisque le sondage fait apparaître que 40 % des établissements ont des défaillances dans l’affichage obligatoire. »

•• Dans le reportage, le CNCT fait part de ses demandes. « Il y a peu de contrôles et donc, au final, peu de sanctions. De plus 135 euros d’amende ce n’est pas très dissuasif. On préconise des contrôles plus systématiques et des fermetures administratives en cas de récidives » insiste Amélie Eschenbrenner, chargée de communication.

•• Conclusion de Jean-Michel Apathie qui relativise : « transformer les buralistes en auxiliaire de police, c’est du rêve. Quelqu’un qui est dans son commerce, avec son lot de difficultés, si on lui dit : demandez une pièce d’identité sinon c’est vous qu’on va mettre en prison … ce n’est pas très cohérent ».