Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Sep 2018 | Pression normative
 

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, « ne s’opposera pas » à la proposition de l’élue locale socialiste, l’ex-ministre Michèle Delaunay, d’interdire la cigarette aux abords des écoles de la ville (voir Lmdt du 4 septembre).

C’est ce qu’il a affirmé, ce vendredi 14 septembre, lors de sa conférence de rentrée municipale. 

•• « Je ne m’y opposerai pas, on essaiera même de le faire. On mettra des panneaux devant les écoles invitant les parents à ne pas fumer devant les écoles », a-t-il poursuivi tout en estimant que ces derniers « le faisaient rarement ».

« Je ne veux pas m’opposer à l’imagination créatrice de l’auteure de cette proposition », a-t-il ajouté en souriant, d’autant « que ça ne coûte pas cher ».

•• Déjà déposée, la proposition de l’élue d’opposition – visant les parents d’élèves de maternelles et de primaires qui attendent ou déposent leurs enfants – sera débattue, ce lundi 17 septembre, devant le conseil municipal bordelais. Selon le cabinet du maire, la proposition sera sans doute approuvée à main levée. Suivra ensuite un arrêté municipal ; une fois que les détails juridiques auront été étudiés.

•• Pourtant, il y a trois jours dans la presse, Emmanuelle Cuny, adjointe municipale  à l’Éducation, avait exprimé des réserves : « on n’interdit pas, comme ça, le tabac dans l’espace public »; à fortiori     « dans une grande ville comme Bordeaux qui compte 105 écoles ».