Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Déc 2019 | Profession
 

Quelques jours après l’attaque à la voiture-bélier de Branges (Saône-et-Loire / voir 16 décembre), Laurent Macquart – président de la chambre syndicale du département et administrateur de la Confédération – était invité à faire le point sur France 3 Bourgogne.

« Les buralistes sont effectivement une cible privilégiée des malfaiteurs. Depuis le début de l’année, huit braquages ou cambriolages ont été recensés dans le département, moins le jour, plus la nuit : c’est donc moins sensible pour les buralistes qui ne sont alors pas présents.

« On se protège le mieux qu’on peut. Car nous avons une Aide à la Sécurité, négociée avec l’État, qui nous permet d’investir 15 000 euros de travaux de sécurité qui vont de la vidéo à l’alarme et qui inclut maintenant les brouillards. » L’indication du générateur de fumée par un autocollant sur la vitrine est censé faire renoncer les malfaiteurs … mais il est petit et trop discret, fait remarquer le reportage.

Une autre protection efficace – contre les voitures-béliers, par exemple – ce sont les plots implantés devant l’établissement. Le buraliste de Branges l’avait demandé à la Mairie … qui lui avait refusé.