Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Mar 2018 | Profession
 

La Confédération des buralistes est reçue cet après-midi au ministère de l’Intérieur, annonce ce matin RMC qui rappelle la hausse de 7 % des agressions chez les buralistes entre janvier 2017 et janvier 2018.

« On n’est plus dans le petit cambriolage de quartier » commente Philippe Coy. « Aujourd’hui, on est face à des bandes organisées qui pillent nos commerces. La police a arrêté il y a quelques jours des protagonistes de ces agressions qui relèvent du grand banditisme (voir Lmdt du 11 mars).

« Allez dans une banque pour exiger de l’argent, vous ne l’aurez pas … Allez dans une bijouterie, vous avez plein de sas de sécurité …

« Le buraliste détient des produits de valeur. Et cette dernière augmentation de prix place le tabac assez haut dans le négoce du marché noir.

« Néanmoins, nous sommes des commerces, pas des bunkers ».