Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Oct 2014 | Profession
 

Onze personnes ont été écrouées suite au vaste coup de filet, mené en début de semaine (voir Lmdt du 14 octobre), contre un gang de « casseurs » qui écumaient les débits de tabac en Midi-Pyrénées et Aquitaine depuis l’été 2013, a annoncé la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux dans un communiqué qui retrace le cours des investigations.

Gang Sud-OuestUne demi-douzaine de départements du grand Sud-ouest étaient victimes depuis juin 2013 de « raids nocturnes visant tout particulièrement les débitants de tabac.

Devant le caractère systématique des ces vols, réalisés en une même nuit dans des communes parfois éloignées de plusieurs centaines de kilomètres, une information judiciaire avait été ouverte en novembre 2013 par la JIRS de Bordeaux pour « vols et recels de vols en bande organisée et association de malfaiteurs ».

Selon les gendarmes, qui avaient créé au sein de la section de recherches de Toulouse une cellule inter-régionale spécifique sous l’égide de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), « les malfaiteurs dérobaient plusieurs véhicules très puissants et les stockaient sur tout le territoire », puis utilisaient ces « véhicules relais » pour leurs « raids dévastateurs ».

Il aura fallu l’analyse de traces laissées sur place par les casseurs et des balises GPS dissimulées par des buralistes dans un carton de cigarettes volé pour permettre aux enquêteurs de remonter « à des personnes issues de la communauté des gens du voyage sédentarisés dans la région de Montauban ».

Le 13 octobre, la juridiction a déclenché une vaste opération mobilisant plus d’une centaine de gendarmes et des chiens spécialisés dans la détection de billets de banque et d’armes. Treize personnes avaient été interpellées et sept véhicules saisis. A l’issue de leur garde à vue, onze d’entre elles ont été écrouées et une autre placée sous contrôle judiciaire.