Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Oct 2018 | Profession
 

Dans un courrier daté du 24 septembre, François-Xavier Lauch, chef de cabinet du Président de la République Emmanuel Macron, a répondu à un couple de buralistes, braqués le 14 septembre au matin, dans leur tabac-presse de Villefranche-sur-Saône (voir Lmdt du 19 septembre), nous apprend France 3 Auvergne-Rhônes-Alpes de ce 4 octobre.

•• Ils avaient interpellé le Président, car l’un des deux mineurs, auteurs des faits, était ressorti libre après une comparution immédiate, en attendant son procès. Une décision incompréhensible alors pour David Givors, le buraliste, qui craint toujours que le jeune malfaiteur ne revienne dans son commerce.

•• La réponse est sobre, mais prend le soin de rappeler la séparation des pouvoirs en vigueur et informe que la demande du couple a été transmise à la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

•• Selon le média, le couple de commerçants témoigne que le stress post-traumatique est toujours compliqué à gérer. La peur de voir le malfaiteur revenir dans l’établissement est toujours là. « Il faut vraiment faire bouger les lois, ce n’est plus acceptable ».