Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Nov 2020 | Trafic
 

Encore du tabac à chicha de contrebande au tribunal. Après Pontoise, la semaine dernière (voir 15 novembre), il s’agit de Tours cette fois-ci. 

Le 21 mai dernier, en France à peine déconfinée, un homme avait été arrêté au volant de sa voiture à la barrière de péage de Château-Renault. Un contrôle de la Douane.

Quand il a ouvert son coffre, les douaniers ont mis la main sur 307 kilos de tabac à chicha. Aucun document pour attester de la provenance de la marchandise (en l’occurrence, les Émirats Arabes Unis).

•• Ce mardi 17 novembre, il s’est retrouvé devant le tribunal correctionnel de Tours. Selon ses dires rapportés par La Nouvelle République, il avait gardé la marchandise pour le compte d’un tiers dont il n’a donné ni le nom, ni l’adresse.

Le « parfait inconnu  » aurait acheté ce tabac à chicha au Portugal à destination de l’établissement qu’il possède en Allemagne et lui aurait remis le tout durant le confinement.

•• Un scénario auquel le tribunal a eu bien du mal à croire. Pourquoi tout garder dans son coffre ? « Pour ne pas se faire voler la marchandise » …, dit-il, respectant les consignes du commanditaire qui « craignait une entourloupe de la part de son associé ». Et d’ajouter : « je pensais que c’était légal car la personne en question avait une activité professionnelle. »

•• Le tribunal l’a finalement condamné à quatre mois assortis d’un sursis probatoire pendant dix-huit mois et à s’acquitter de l’amende douanière de 70 610 euros.

Son passager, présent dans la voiture au moment de l’interpellation, a été relaxé.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.