Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juil 2019 | E-cigarette, International
 

Après avoir déferlé sur les États-Unis (voir Lmdt du 6 juin), puis sur l’Europe ( voir Lmdt du 20 mai),  Juul part à l’assaut de l’Asie. Le fabricant américain de l’e-cigarette en forme de pod va vendre désormais ses produits en Indonésie.

Pour cela, il a signé un partenariat avec un distributeur local, Erajaya Swasembada, connu jusque-là pour vendre surtout les iPhone d’Apple.

•• Deux magasins Juul seront bientôt ouverts dans la capitale, Jakarta. Des magasins spécialisés dans le vapotage ou encore certains points de ventes alimentaires seront également autorisés à vendre les e-cigarettes de la marque américaine et leurs recharges, ailleurs en Indonésie.

•• Juul, dont le chiffre d’affaires global s’élevait à 940 millions de dollars en 2018, accède ainsi au deuxième marché mondial de tabac derrière la Chine. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé, cités par Bloomberg, les fumeurs représentent 35 % des 264 millions d’habitants en Indonésie.

•• Il s’agit de la plus grosse percée de Juul en Asie, où la réglementation de nombreux pays est encore très contraignante. C’est le cas notamment en Inde, aux Philippines, en Malaisie et à Singapour. Dans ces États, la vente, la distribution et l’usage des vapoteuses sont partiellement ou totalement interdits.